C.A. Castelsarrasin

ICI ET NULLE PART AILLEURS!…

CAC 30 – 16 UAG

Après la déconvenue enregistrée la semaine dernière à Miélan, le CAC était bien déterminé à montrer face à un sérieux rival, qu’il ne s’agissait que d’un faux pas. La météo était belle et même chaude en ce dimanche, promettant que nous verrions du jeu. Une météo idéale pour jouer un beau rugby. D’ailleurs, les réserves allaient montrer l’exemple en proposant de part et d’autre un jeu ouvert et voyant la victoire de la B de Castel sur le score logique de 24-15 après avoir été à deux reprises à dame.

Il est 15h30 au moment où les équipes fanions foulaient le pré d’Alary. C’est par une minute de silence en l’honneur de Denis Martin et Monique Bély que tout allait commencé. Puis, les tribunes allaient souffrir pendant une bonne heure. Malgré un premier essai marqué assez rapidement par Damiot sur une contre attaque de Dupuy tapant à suivre pour Damiot très opportuniste sur le coup, les 60 premières minutes allaient se jouer dans le camp des locaux. Chaque incursion dans le camp des tarnais était toutefois l’occasion de scorer. Mais à force d’y faire, Gaillac parvenait en terre promise avant les citrons et on se disait alors que la cabane était en train de s’ébranler sur le chien!

D’ailleurs, c’est bien Gaillac qui tenait le tableau d’affichage à la pause (10-13).

On croyait que la reprise sonnait le glas des espoirs tarn-et-garonnais quand Girou claquait un drop entre les pagelles pour Gaillac. C’est alors qu’Eric Mercadier décidait de faire tourner son effectif. Progressivement nos « Rouge et banc revenait par la botte d’un Jonathan Gendre précis dans l’exercice. Les « gros » commençaient à bouger le pack visiteurs et les lancers en touche atteignaient le relayeur.

Les visiteurs aussi faisaient tourner mais étaient de plus en plus mis à mal, pris à la faute, jusqu’à encaisser un carton blanc pour antijeu. Les locaux profitaient de la supériorité numérique en envoyant Dumail dans l’embut adverse après un nouveau décalage créé par Dupuy.

Dix minutes plus tard, le même Dupuy nous faisait admirer ses appuis et son talent en se pelant un essai, tout seul, dans la défense de Gaillacois qui venaient de comprendre qu’ils ne reviendraient plus.

Le juge du jeu renvoyait les acteurs à la douche alors que le tableau affichait un flatteur 30-16 pour les locaux, score sur lequel peu aurait miser avant l’heure de jeu.

Au-delà du score et de la victoire qui va permettre d’emmagasiner de la confiance, il faut souligner la performance de Pierre Dupuy qui, match après match, se montre à son avantage. Il faut aussi noter que le banc rouge et blanc a fait la différence sur son rival du jour.

Cette victoire fait d’autant plus de bien que l’UAG sera, à coup sûr, une équipe sur laquelle il faudra compter en fin de saison pour le podium de la poule.

Elle va aussi permettre de préparer sereinement le déplacement à Decazeville la semaine prochaine.

Categories: Actualités

Laissez un commentaire