CAC 49 – 23 LSA XV

On avait déjà senti un grand mieux la semaine dernière à Fleurance. Mais, on avait peur que le soufflet ne retombe vite d’autant que le déplacement en terre gersoise n’avait pas permis de ramener le moindre point. Alors quand dès la première minute, Reymond s’échappait sur son aile servant idéalement Barrès venu le redoubler et que ce dernier portait le cuir dans l’embut de visiteurs médusés, les tribunes d’Alary chaviraient déjà et l’on allait pouvoir admirer la superbe prestation des protégés du duo Mercier/Fabre sans tension particulière.

D’autant que quelques minutes plus tard, Pierre Dupuy replacé à la mêlée se faisait la belle au ras d’un regroupement et prenaient les jambes à son coup pour filer tout droit et 45 mètres plus tard à dame. Cela ne faisait pas plus d’un quart d’heure que le coup d’envoi avait été donné et les locaux menaient déjà 20 à 3. Plus forts devant et derrière que leur opposants aveyronnais, les « Rouge et blanc » rêvaient déjà du bonus avant les citrons puisqu’Yzabel, propulsé par tout son pack, y allait de son essai avant les citrons qui étaient atteints sur le score très logique de 25 à 6, Jonathan Gendre étant en réussite sur ses coups de pied.

Plein d’envie et s’appuyant sur des lancements de jeu propres, les cacistes reprenaient sur le même tempo, en particulier Dupuy qui retrouvait beaucoup de plaisir après sa blessure en doublant sa première réalisation en se pelant encore une fois un essai qui n’était pas fait. Le score et la réussite était alors assuré ce qui procura probablement un relâchement que saisissait les visiteurs pour remettre en cause le bonus jusque-là en poche. Les aveyronnais scoraient à deux reprises et le bonus s’était alors envolé. Mais, les cacistes avaient décidé de ne pas se contenter de la victoire.

S’ensuivait alors, pour le grand plaisir de tous les spectateurs, un chassé croisé entre les deux équipes. Lombard Buret redonnait le bonus à Castelsarrasin à la 75ème, Lévézou Ségal le lui retirait une nouvelle fois trois minutes plus tard après un petit loupé des lignes arrières locales. Ces dernières se reprenaient 2 minutes plus tard par Barrès qui clôturait un score déjà large traduisant un spectacle qui aura ravi le public d’Alary.

Nous retiendrons la performance de tous les acteurs « Rouge et blanc ». Les coaches ont fait un pari en repositionnant Dupuy à la mêlée et le pari a été gagnant. Il aura brillé par sa vista, sa vision du jeu et sa manière de dynamiser en permanence son équipe. On aura aussi remarqué les qualités d’un Loïc Laborie grandeur patron. Le jeune deuxième ligne aura été partout sur le terrain. Repositionné en troisième ligne centre à la fin du match, il n’a pas faiblit et fait beaucoup de mal à ses adversaires du jour. Mais, c’est bien toute l’équipe qu’il faut féliciter.

Entre le match de la semaine dernière et celui de ce dimanche, il y a de quoi positiver pour l’avenir et penser que les coaches ont enfin trouvé la bonne formule. Peut être que l’on peut parler de matches de référence.

De son côté, malgré un jeu très enlevé et plaisant, la réserve a dû s’incliner de trois petits points après avoir couru toute la partie au score derrière les Aveyronnais.

 

 

 

 

Categories: Actualités

Laissez un commentaire