CAC 13 – 9 UAG

La fête était encore annoncée dimanche après-midi à Alary. Et en cette journée de commémoration, le CAC avait décidé de faire bouger les lignes en présentant un lever de rideau inédit avec le match des féminines du rassemblement MCV Suricates qui recevaient Decazeville. Mais, c’est bien Gaillac qui était fermement attendu pour poursuivre une dynamique que les locaux souhaitaient prolonger.

De leur côté, après un début de saison en fanfare, les visiteurs espéraient bien stopper la série en cours puisqu’ils restaient sur deux défaites consécutives. Au vu des oppositions attendant les deux équipes d’ici le mois de décembre, ce sont bien les locaux qui entraient sur le terrain avec la plus grande pression sur les épaules.

La tension était tellement palpable que dès la 12e une chamaillerie obligeait l’arbitre à sortir les biscottes : deux pour Castelsarrasin qui se retrouvait donc d’emblée en infériorité numérique et une pour Gaillac.

Dans le premier acte, les deux équipes tentaient d’envoyer du jeu, mais ne parvenait que rarement à mettre les défenses en difficultés. Si les visiteurs bénéficiaient de l’apport du vent, les buteurs se répondaient du tac au tac et Girou avait la même réussite que Gendre. Ainsi, les citrons étaient atteints sur le score de parité de 6 à 6.

On n’avait pas vu grand-chose dans le premier acte, et les supporters venus une nouvelle fois en nombre espéraient mieux de la seconde période. Mais, c’étaient bien les visiteurs qui prenaient l’avantage à la 50e. A ce moment, on se demandait comment les cacistes allaient pouvoir se défaire du piège que leur avaient tendu les Tarnais.

Et puis, une nouvelle fois, la lumière est venue des appuis de feu de Jules Bertrand qui prenait un intervalle sur la ligne médiane et qui passait en revue les deuxième et troisième niveaux gaillacois. Une fois encore, il venait de sauver les siens car plus rien ne sera inscrit jusqu’au coup de sifflet final.

Pourtant, Gaillac y aura mis tout son cœur tentant jusqu’à la dernière seconde, mais les vagues incessantes des visiteurs dans les cinq dernières minutes se sont heurter à une défense locale héroïque.

Une fois encore on retiendra la victoire. Une fois encore, on retiendra les quatre points. Ceux séparant les deux équipes au classement et ceux engrangé par le CAC au classement de cette difficile poule 5.

Sachons savourer cette victoire qui est la sixième de rang ce qui n’était pas arrivé au CAC depuis des années. Il est à noter que ce succès est acquis face à une grosse écurie de la poule. Avec cette victoire, les « Rouge et blanc » dépasse leur adversaire du jour au classement et se rapproche de la tête du tableau, Pamiers ayant concédé son premier revers de la saison à domicile contre Mazamet. Cela tombe bien, car le prochain déplacement nous amènera à Mazamet.

(Extraits de La Dépêche du midi du 12 novembre 2018)

Categories: Actualités

Laissez un commentaire