Communiqué des présidents.

Tous les clubs affiliés à la fédération française de rugby doivent produire un certain nombre de documents comptables à échéances régulières tout au long de l’année. Le 26 mai dernier, le comité directeur de la FFR a décidé d’introduire un dispositif de récompense consistant en un bonus de deux points par échéance de production de ces documents comptables et financiers parfaitement respectée. Ainsi, l’échéance du 1er août ayant été respectée par le club, le CAC s’était vu attribuer les deux premiers points de récompense.

Il n’a échappé à personne que le CAC n’a pas bénéficié des points liés à l’échéance initialement fixée au 15 octobre 2018. C’est pourquoi le club a souhaité communiquer pour apporter quelques explications :

  1. La décision de la FFR est en stricte adéquation avec le règlement qu’elle a édicté et que le CAC ne peut pas ne pas connaitre.
  2. La liste des documents demandés a été produite avant l’échéance. Toutefois, un de ces documents (liés aux indemnités kilométriques payés ou dus au cours de la saison passée) ne répondait pas au nouveau formalisme exigé par la fédération, tout en étant conforme au formalisme d’un document similaire déjà rendu en juillet 2018.
  3. La fédération a alors mis en demeure le CAC de rectifier le formalisme de cette pièce en apportant toutes les précisions requises avec un délai de réponse de cinq jours.
  4. Il se trouve qu’au jour de la réception de cette mise en demeure, la personne compétente et disposant des éléments de réponse au CAC était indisponible et, c’est avec un retard de dix jours par rapport à la nouvelle échéance, que le club a répondu en bonne et due forme à la mise en demeure de la FFR. Dans ces conditions et dans la stricte application de l’article 6 du règlement particulier de la DNACG relatif aux clubs fédéraux, la commission de contrôle des championnats fédéraux a décidé de ne pas attribuer au CAC les deux points de bonus au titre de l’échéance du 15 octobre 2018.

Ce fait administratif ne remet nullement en cause la bonne santé comptable et financière du CAC qui ne fait d’ailleurs pas partie des clubs cités pour une relégation la saison prochaine. Prétendre le contraire, y compris sur les réseaux sociaux, ne manquerait pas d’être combattu par le club comme une affirmation diffamatoire visant à l’affaiblir malicieusement.

Ce défaut de récompense revient finalement à handicaper un club sain dans sa quête à la qualification. Le club en prend acte et mettra tout en œuvre pour combler, sur le pré, le nouvel écart ainsi créé avec ses concurrents directs.

Quelle que soit l’origine de cette erreur, dont les enseignements ont déjà été tirés en interne, et qui sera expliquée aux joueurs, les présidents la prennent à leur compte souhaitant ne pas voir accablés les bénévoles qui consacrent beaucoup de leur temps libre pour le fonctionnement du club.

Les présidents et l’ensemble des dirigeants tiennent enfin à faire amende honorable devant leurs supporters, mais aussi et surtout face à leur effectif senior dont l’investissement ne mérite pas un tel handicap. Mais, ils savent aussi que « le CAC est bâti sur pierre » et qu’il saura trouver l’énergie pour franchir l’obstacle supplémentaire qui se dresse sur sa route.

Categories: Actualités

Laissez un commentaire