Première de sa poule, la réserve du CAC caracole en tête.

47 points au compteur, dix victoires pour deux défaites après la première journée des matches retour de la phase qualificative, la réserve du CAC caracole en tête de sa poule depuis la première journée de son championnat, avec aujourd’hui 2 points d’avance sur son dauphin, 11 points sur le troisième et 18 sur le quatrième.

Réservoir essentiel de l’équipe fanion, les joueurs qui en composent le groupe savent qu’ils doivent se tenir prêts chaque semaine à renforcer la « Une », car, au-delà de la compétition qui les anime le plus clair de leur temps, ils savent faire preuve d’abnégation pour le bien du club qui les a vu naitre au rugby pour la quasi-totalité d’entre eux. En effet, la très grande majorité de ses effectifs est issue de la formation « rouge et blanche ».

La saison passée, la réserve avait déjà fait des étincelles au cours de la phase qualificative. Mais, depuis le début septembre, on sent qu’elle a encore franchi un cap. En premier lieu, c’est la qualité de son jeu qui a progressé. L’osmose, entre les anciens et les plus jeunes, à peine sortis du pôle de formation, est parfaite. Tous, ou presque, issus du même moule, les joueurs se trouvent les yeux fermés sur le pré. Le jeu qu’ils proposent évoluent à merveille entre avant et trois-quarts au point que les supporters, amateurs de beau jeu, rejoignent en nombre les tribunes d’Alary dès le tout début d’après-midi pour les voir oeuvrer.

Autour de leurs deux « piliers », Vinès et Bargibaux, les réservistes du CAC sont toujours à l’affût de l’image qu’ils véhiculent et de la place qui leur est donnée dans la communication du club. Mais, finalement, là n’est pas le plus important. Ce qui compte pour le groupe des seniors, c’est que les joueurs qui constituent ce groupe soient en capacité d’évoluer au sein de l’équipe fanion à chaque fois que les évènements l’imposent.

Ce fut déjà le cas un certains nombre de fois depuis le début de saison.

(Extrait de la Dépêche du Midi du 18 janvier 2019)

Categories: Actualités

Laissez un commentaire