SURICATES 10 – 10 RODEZ

Cela n’a rien d’évident de se présenter devant un public nombreux en lever de rideau d’un match de Fédérale 2. Mais, l’équipe féminines de l’entente Valence/Castelsarrasin/Moissac, les Suricates du MCV l’ont fait pour le plus grand bonheur des supporters « Rouge et Blanc ».

La partie n’a pas été simple pour les Tarn-et-Garonnaise. Cela n’a pas été simple car Rodez, l’adversaire du jour, est un habitué de ce niveau. Cela a encore moins été simple lorsque, lors du premier acte, le juge du jeu décidait d’exclure définitivement une Suricate pour un geste, certes répréhensible, mais probablement involontaire. Peu importe, il allait donc falloir assurer la joute à 14 contre 15. Mais, nos filles ne s’en sont pas laissé compter et ont tenu la dragée haute à des visiteuses qui espéraient visiblement mieux. Dans le premier acte, c’est Breton qui faisait parler ses cannes en allant la première à dame. Malgré la supériorité numérique, Rodez ne parvenait pas à déséquilibrer la bonne défense de leurs adversaires. Il faut dire que les locales faisaient preuve d’une grande solidarité et colmataient remarquablement les brèches. Après la reprise, elles parvenaient même à porter à nouveau le cuir en terre promise grâce à Ageron suite à une percée de plus de 40 mètres de Duport. Mais, à la 66e, les Aveyronnaises trouvaient enfin un décalage et revenaient à hauteur. Cette réalisation leur donnait de l’élan pour repartir à l’assaut.

Mais, les joueuses locales ne baissaient pas pavillon et parvenaient à rivaliser. Finalement, le juge du jeu sifflait la fin des débats sur le score de 10 à10, mais ce sont bien les Suricates qui avaient le sentiment d’avoir réalisé une belle performance dans des conditions où l’on ne pourra pas dire que l’arbitrage les aura favorisées. Au-delà du score, nous retiendrons que ce lever de rideau aura permis à un nombreux public de renouer avec le très intéressant rugby féminin.

Extrait de La Dépêche du Midi du 28 janvier 2020

Categories: Actualités

Laissez un commentaire