Après quatre saisons passées sous les couleurs ciel et blanche, le troisième ligne et ancien capitaine de Cahors a décidé de rentrer dans le département qui lui est cher.

Et, c’est Castelsarrasin que ce grand gaillard, qui affiche 1m85 sous la toise et frise le quintal, a choisi pour poser son sac. Capable de dépanner également en deuxième ligne, il donne l’impression d’être un vieux briscard et pourtant, il va seulement sur son 26e printemps.

A le voir évoluer sur le pré, on a du mal à croire qu’il ne s’est mis au rugby qu’à l’âge de 14 ans. C’était dans le nord du département, à Caussade. Il y est rapidement repéré et rejoint deux ans plus tard l’U.S.Montauban qu’il ne quittera plus jusqu’à la dernière année de la catégorie Espoir.

Il migrera alors vers le département limitrophe et accomplira quatre saisons pleines dans le chef lieu du Lot. A la fin de la saison dernière, malgré ses galons de capitaine vaillamment acquis, il pensait avoir fait le tour d’un sujet qui, une fois encore, ne l’avait pas entrainé vers de folles phases finales.

Casquette vissé sur la tête, barbe fournie, il nous a confié avoir choisi le CAC pour l’image que véhicule le club de la sous-préfecture dans le département. « C’est un des clubs les plus importants de Tarn-et-Garonne. Il est solidement ancré en Fédérale 2 et, chaque saison, le CAC produit du beau jeu » nous disait-il récemment. Et de poursuivre: « A chaque fois que je suis venu jouer à Alary, je me suis toujours dit qu’il fallait que je hausse mon niveau de jeu. Au-delà de la qualité de son jeu, le club dispose de très belles structures ».

Chef de chantier chez Eiffage, Guillaume Sicard réside à Saint-Etienne de Tulmont. Depuis le 3 juin dernier, il a le bonheur de vivre, avec sa compagne, au rythme de leur premier enfant, l’adorable petite Lia. Félicitations!

Categories: Actualités

Laissez un commentaire