CAC 48 -13 LSA XV

Depuis plus de 5 ans, le LSA XV est une équipe qui réussit plutôt bien au CAC. Si cette année les Aveyronnais sont enlisés au fond du classement, ils restaient sur deux contres performances à domicile, mais aussi un exploit à Balma après avoir mis les Hauts-Garonnais au supplice de leurs cocottes.

Du côté d’Alary, on s’était donc préparé à ces phases de jeu et surtout, on s’était convaincu qu’il fallait éteindre les espoirs des visiteurs dès la première demi-heure. Malgré quelques absences de marque, les coaches avaient, en outre, préparé un banc de grande facture.

Au coup d’envoi, un grand soleil irradiait les terrains d’Alary et le public, sensible aux précédentes performances de ses favoris, était venu garnir les tribunes du stade de la route de Toulouse, malgré la programmation rugbystique télévisée. Si les visiteurs scorent rapidement par le pied de leur buteur, ils font preuve de détermination, n’hésitant pas à écarter les ballons quand ils étaient attendus devant. Mais le CAC ne se laisse pas surprendre et score avant la 10e par Bousignac lancé sur l’aile à la suite d’un renversement de jeu et d’une percée de Lilo.

On retrouve ce dernier un quart d’heure plus tard qui sert Benjamin Sicard, après avoir immobilisé deux défenseurs. Malgré ces deux réalisations, les Aveyronnais continuent à envoyer du jeu et finissent par être récompensés après une relance de 70 mètres qui voit Gomez conclure un beau mouvement.

Ils reviennent petit à petit au score, les locaux étant beaucoup sanctionnés. On s’approche de la mi-temps et les deux formations ont une petite longueur d’écart.

Mais, le doute n’a pas le temps de s’installer dans la tête des « Rouge et Blanc » car ils s’approchent à nouveau de la ligne de leur adversaire et le pack local finit par propulser Bousignac en terre promise juste avant les citrons (19-13). C’est très probablement le tournant du match. En effet, même si les intentions des deux équipes n’ont pas changé à la reprise, on sent que les efforts consentis commencent à faire leur effet et le LSA XV a de plus en plus de mal à contenir les vagues cacistes. Salut, en réussite au pied, s’illustre également dans une partie de gymkhana au milieu de la défense qui le voit terminer sa chevauchée à dame. Au-delà de l’esprit et de la dynamique d’un groupe très solidaire, on retiendra la performance de Lilo au cours de ce deuxième acte.

En effet, déjà impliqué sur les deux premiers essais, le Tongien inscrira trois essais en une demi-heure dans cette deuxième période. Le dernier symbolise sa détermination et sa vision du jeu. En effet, replacé en flanker, il profite de la poussée de son pack sur introduction adverse et part dans le fermé complètement déserté par la défense. On retiendra aussi les qualités de conquête démontées pendant plus d’une heure de jeu et la performance d’un pack qui a toujours avancé, tant en mêlée que sur des ballons portés où les Ségalis ont été sérieusement contrés.

Le CAC remporte donc une nouvelle victoire méritée et assoit, à la surprise générale, sa première place. Il va maintenant se préparer pour la prochaine rencontre qui s’annonce relevée face à Rieumes.

De son côté, la réserve l’emporte également avec le bonus 42 à 25.

(Extraits de la Dépêche du midi du 24 février 2020)

Categories: Actualités, CLUB

Laissez un commentaire