BORC 19 – 19 CAC

Les deux formations avaient besoin de confirmer après une victoire et une défaite chacune depuis le début de saison. Pourtant, côté CAC, on avait décidé de faire tourner malgré le week-end de relâche qui s’annonçait. La météo était annoncée dégagée, elle le fut et à voir œuvrer les réserves, on était certain que la chaleur allait faire souffrir les organismes.

Manifestement, dès les premières minutes, les joueurs sont sous le coup de la température caniculaire. Balma bafouille son rugby et Castelsarrasin se montre entreprenant tout en faisant quelques fautes de main qui viennent annihiler de lancements de jeu prometteurs. Si les cacistes mettent au supplice leur rivaux en mêlée, l’alignement visiteur subit quelques ratés ce qui ne leur permet pas de prendre le large au compteur. Malgré tout, et grâce au pied de Pierre Salut, les « Rouge et Blanc prennent rapidement le score à leur compte d’autant qu’à la 8e, Cameron Dunlop intercepte, sur les 40 m, une passe entre les deux centres locaux et met les cannes pour aller à dame au nez et à la barbe des lignes arrières adverses lancées à ses trousses. Après que les locaux ont réduit la marque, les citrons sont atteints sur le score de 3 à 13 en faveur des visiteurs qui regretteront probablement longtemps de ne pas avoir « tué » le match lors de ce premier acte.

En effet, dès la reprise, on sent que les mouches ont changé d’âne. Les locaux se sont probablement fait secouer dans les vestiaires et reviennent avec des intentions plus conquérantes. DU coup, c’est la conquête des Tarn-et-Garonnais qui en pâtit. Amené par un Ludovic Quezel particulièrement affairé à faire sortir ses anciens coéquipiers du match, les Hauts-Garonnais refont petit à petit leur retard grâce au pied de Sekula. Puis, profitant d’une supériorité numérique, sans génie mais très lucides, ils profitent d’un intervalle pour envoyer leur arrière en terre promise. Il reste à ce moment un gros quart d’heure de jeu et on ne voit pas comment les cacistes pourront inverser la tendance. Sur un beau mouvement parti des 40m, le BORC est à deux doigts de pointer au pied du poteau de coin, mais, Lilo, surgi de nulle part bondit sur l’ailier local le propulsant en touche à un mètre de la ligne. C’est probablement le deuxième tournant du match car, à partir de là, les visiteurs ressortent la tête du seau et se relance par le pied du même Lilo dans le camp adverse. Leur ténacité leur permet même d’investir les 5m de Balma et d’obtenir une pénalité que tente et réussit Pierre Salut, ramenant son équipe à hauteur.

Sur cette dernière marque, l’arbitre siffle la fin de la rencontre, renvoyant les deux formations dos à dos. Le CAC repart donc avec deux points de la banlieue toulousaine et, malgré les regrets enregistrés à l’issue de la rencontre, ce n’est déjà pas si mal.

Extrait de La Dépêche du Midi du 30 septembre 2019

Categories: Actualités, CLUB

Laissez un commentaire