CAC 33 – 13 EVMBO

Après deux défaites et une fête gâchée lors de l’ouverture du championnat, le CAC avait de nouveau mis les petits plats dans les grands pour recevoir Malemort au titre de la troisième journée de la phase aller.

De leur côté, les Corréziens espéraient ne pas revenir à vide de leur déplacement, voire de créer l’exploit en l’emportant pour leur premier déplacement de la saison. Finalement, c’est Castelsarrasin qui l’emporte laissant Malemort repartir à vide et amer.

Tout avait bien commencé pour les locaux. Comme d’habitude serait-on tenté de dire. Malemort donne le coup d’envoi avec le vent dans le dos. Dès la 7e, Camerone Dunlop contre son vis-à-vis et se fait la belle direction l’embut.

Gendre transforme tandis qu’en ce début de match, Mariner est sur tous les ballons. Les « rouge et blanc » semblent faire déjouer leurs adversaires et, malgré un alignement en difficulté, ils mènent 16-3 à la demi-heure de jeu, et même 19-6 à la mi-temps.

Est-ce la chaleur qui rend le ballon glissant ou qui trouble la lucidité des locaux? Toujours est-il que durant les vingt premières minutes du second acte, les visiteurs se refont la cerise et dominent les cacistes. Fournier auteur de tous les points de son équipe conclut dès la 45e un très beau mouvement de sa ligne de trois-quarts et s’en va à dame au milieu des pagelles. Les mouches semblent avoir changé d’âne et, jusqu’à l’heure de jeu, les supporters locaux vont craindre que la cabane ne s’écroule sur le chien. Mais, contrairement à quelques mémorables précédents, les coéquipiers d’Edouard Crubilé vont faire preuve d’une grande solidarité.

Revenus dans le camp visiteur, ils profitent d’une pénal-touche pour dégager le côté fermé dans lequel s’engouffre Reymond, fraichement rentré, pour mener le cuir en terre promise portant le score à 26-13.

Enfin, les locaux semblent avoir retrouvé le sens du jeu et Dupuy profite d’une inattention des corréziens pour se faire la malle sur une pénalité rapidement jouée à 5 mètres de la ligne. Ce coup-ci, c’est sur la tête de Malemort que la cabane vient de définitivement s’effondrer.

A Castelsarrasin, on croit du coup au bonus, surtout lorsque Reymond porte une nouvelle fois, dans les arrêts de jeu, la gonfle derrière la ligne. Mais, l’arbitre a sifflé une faute de main, que peu de spectateurs avaient identifié, et, c’est sur ce fait de jeu qu’il siffle la fin des débats.

 

Extraits de La Dépêche du 24/09/2018

Categories: Actualités

Laissez un commentaire