CAC 42 – 22 BORC

Deuxième de sa poule au coup d’envoi de la rencontre, le CAC avait forcément l’ambition de réaliser une performance lui permettant, a minima, de se maintenir au même niveau et, en fonction de la conjoncture de prendre le commandement de cette poule 5. Balma se déplaçait aussi avec des intentions, en recherche de points pour recoller aux wagon des qualifiables. La rencontre allait se dérouler sous une météo clémente et même douce après un plaisant lever de rideau réaliser par les féminines des Suricates du MCV (victoire contre Rodez).

Comme on pouvait le penser, Balma met d’emblée et comme au match aller de l’agressivité, parfois très limite, dans les débats. En peine pour produire du jeu les visiteurs vont scorer dans ce premier acte grâce au pied de leur ouvreur. Ils vont toutefois être en difficulté sur chacune des attaques des locaux. Malgré quelques approximations, les cacistes se créent de belles occasions et vont deux fois à dame dans la première période. Le premier essai est l’œuvre de Dunlop servi en bout de ligne par Lilo.

Les deux hommes vont se retrouver dans la même configuration au pied des pagelles sur un mouvement travaillé en sorti de mêlée qui voit Dumail passer l’ogive à Salut qui trouve Lilo lancé puis Dunlop. Avec ce doublé, l’arrière local permet à son équipe de virer devant à la pause (15-9).

Le deuxième acte va reprendre de la même manière et, jusqu’à l’heure de jeu, les artificiers des deux camps vont se répondre coup pour coup. Après que Balma est revenu à trois points les « Rouge et Blanc » impose de plus en plus leur jeu.

10 minutes folles : A la 60e donc, alors que Balma occupe de manière stérile les 22 mètres locaux, Dunlop intercepte malicieusement le cuir et file vers la ligne adverse. Arrivé sur la ligne des 50, il entend l’appel de Bertrand venu à hauteur sur son intérieur. Ce dernier est servi et fait jouer ses cannes pour filer entre les perches.

Les locaux ont alors le bonus en poche, mais ils vont chercher à le consolider. Ainsi, 2 minutes plus tard, Dumail tape une chandelle que les visiteurs vont cafouiller. Lilo qui a suivi récupère le cuir et sert Sicard lancé comme une balle. Ce dernier file et achève ce mouvement derrière la ligne d’embut.

A la 68e, Lilo, qui était passeur dans le mouvement précédent hérite du ballon après un coup de pied judicieux de Gracia derrière le premier rideau défensif adverse. Avec la réussite de Salut sur les transformations, on en alors à 42 à 15 pour les Tarn-et-Garonnais. Le CAC va alors gérer la fin de match ce qui permettra à Balma de sauver l’honneur par Carcano. Mais, le score est déjà fait et le bonus bien consolidé.

Le CAC remporte donc une nouvelle victoire bonifiée ce qui lui permet de figurer à la première place de la poule 5 à la fin d’un bloc qui n’avait rien d’évident. En 14 journée, le club de la sous-préfecture a montré qu’il était un prétendant très sérieux pour la qualification. Il va falloir garder la tête froide pour réaliser un dernier tiers de phase qualificative à l’image des deux premiers.

De son côté, la réserve du CAC jouait à la même heure sur le terrain annexe. Les débats ont été âpres face à Balma. Malgré l’ouverture du score par Saout (0-3), les visiteurs menaient rapidement au score même si celui-ci demeurait étriqué, le tableau d’affichage étant bloqué à 3-5 de la 20e à la 77e minute de jeu. C’est alors que Balma croit emporter la timbale en marquant une pénalité à portée du coup de sifflet finale. Mais, piqué dans leur orgueil, les cacistes réagissaient sur le coup d’envoi et Dirat allait à dame sur la sirène. L’essai était transformé ce qui permettait, de manière inespérée, à la réserve de prendre la tête au meilleur moment de la partie. Les réservistes Tarn-et-Garonnais auront eu le mérite d’y croire jusqu’au bout.

(Extrait de La Dépêche du Midi du 27 janvier 2020)

Categories: Actualités, CLUB

Laissez un commentaire