C’est à l’âge de 13 ans que Quentin Barrieu découvre le rugby. Il est alors à Lectoure et est biberonnée par la formation gersoise.

Il rejoint en cadet puis en junior l’entente que son club a constitué avec Fleurance. Il y est rapidement repéré par le SUA avec lequel il conclut un tutorat lors de sa dernière année de junior. Arrivé aux portes des Espoirs, il rejoint Tarbes avant de revenir une année plus tard à Agen. Avec 100 kg sur la balance pour 1m90 et à bientôt 21 ans, le jeune deuxième ligne a donc décidé de réaliser sa troisième année dans la catégorie Espoir sous les couleurs du CAC. Inspiré par le Sud-Africain Eben Etzebeth, il conserve une multitude de bons souvenirs de ses saisons passées, notamment avec la sélection jeune régionale Armagnac Bigorre ou lors des matches amicaux avec le groupe Senior de Tarbes et enfin lors de sa première feuille de match en Fédérale 1 avec le Stado. Nous avons pu nous entretenir avec lui alors qu’il préparait son déménagement vers Castelsarrasin, depuis la résidence de ses parents, dans la commune de son enfance.

Comment avez-vous pris votre décision de venir à Castelsarrasin ?

Quentin Barrieu: Quand je jouais en Crabos à Agen, j’ai connu Quentin Andron. Nous sommes restés en contact ensuite et nous avons beaucoup échangé pendant le confinement. Quand Quentin m’a averti que le CAC montait une équipe Espoir, je lui ai demandé les coordonnées de Mouss Garioub. En avril, j’étais en contact avec le manager du club et en mai j’ai pris ma décision de venir.

Avez-vous pu prendre contact avec vos futurs coéquipiers et que diriez-vous du groupe ?

QB: En fait, j’ai rejoint les entrainements dès la fin du mois de juin. Cela s’est remarquablement passé. J’ai pu discuter et échanger avec tout le monde. J’ai vraiment apprécié de voir comment le groupe prenait le temps de nous intégrer. Ce qui est très positif, c’est que pendant l’entrainement, tout le monde est très sérieux, et après on échange vraiment bien. Concernant le groupe, c’est sûr qu’il est jeune et c’est plutôt bien. Je pense que ça va le faire car il y a la compétence et l’expérience qu’il faut pour se mélanger idéalement avec l’envie de notre jeunesse.

Au-delà du rugby, quelles vont être vos occupations sur Castelsarrasin ?

QB: Même si ma copine devrait rester sur Agen, je m’installerai début août sur Castelsarrasin. Je vais travailler dans le secteur de la pose de fibres chez ID FIBRE à compter du mois de septembre. A ce titre, mon BTS dans le secteur des travaux publics devrait m’être utile. Mais, après, je compte me consacrer au CAC que je ne connaissais pas trop avant que Quentin Andron ne m’en parle. J’espère vraiment que le public nous suivra et vous pouvez être sûrs que nous allons tout donner pour aller le plus loin possible.

Categories: Actualités

Laissez un commentaire