Ce lundi 3 août, en fin d’après-midi, les cacistes retrouvaient le chemin d’Alary pour se lancer dans la dernière ligne droite de leur préparation qui doit les conduire à une cohésion parfaite et un état physique non moins parfait avant le début du championnat de Fédérale 1 (première journée le 13 septembre prochain à Lannemezan).

Réalisé sous un ciel plutôt clément et propice aux efforts, les joueurs ne se sont pas ménagés de 18 à 21h.

Dans un premier temps, ils se sont regroupés avec leur staff pour entendre les objectifs que leur fixaient leurs présidents et manager. Le premier de ces objectifs va être, sans surprise, la création d’une dynamique de groupe avec une intégration réussie des nouvelles recrues. Le corollaire de cet objectif consiste à former un groupe doté de la même solidarité que celle montrée l’an passé qui a fait tant de merveilles lorsqu’il a fallu faire bloc et défendre.

Le deuxième objectif qui sera une des premières conséquences du précédent sera d’être fin prêt, physiquement et mentalement dès la première journée. Pour ce faire, le staff a prévenu le groupe qu’il allait souffrir. Le but sera de déjouer les pronostics nationaux qui classe, avant même le début du championnat, le CAC 45e sur les 46 clubs engagés à ce niveau.

La préparation verra le club affronter Langon en Gironde le 22 août, puis successivement Lavaur et le FCTT à Alary les 29 août et 5 septembre.

Tout en prenant en compte l’élévation du niveau, le projet de jeu très aéré du CAC devrait être reconduit pour la saison à venir ce qui devrait ravir le public qui viendra soutenir son équipe.

Interrogé sur cette reprise, Mouss Garioub nous confiait : « Nous étions très impatients de retrouver Alary en sachant qu’un gros défi nous attend. Je suis content de voir que les joueurs se sont beaucoup investis pendant cette période sans rugby. Nous allons leur demander de garder cet enthousiasme car, le meilleur est à venir ».

De son côté Philippe Bertrand rajoutait : « Aujourd’hui c’est le vrai départ, même si nous avions recommencé dès le mois de juin. Notre saison part de là ! Je suis satisfait de pouvoir regoûter aux joies de ce sport et de notre travail pendant l’intersaison.

Cela a abouti à un recrutement ciblé de qualité qui va nous permettre d’afficher un beau visage dans une poule relevée. Bien sûr, il y a une appréhension, mais elle est surtout liée au contexte du COVID, mais, tout en faisant preuve d’une infinie humilité, je nous sens confiants pour la saison qui va commencer ».

A raison de trois entrainements par semaine, le mois d’août s’annonce donc déjà très sérieux du côté d’Alary et gageons que cette dure préparation permettra de donner tord à la majorité des pronostiqueurs.

(Extraits de la Dépêche du Midi du 6 août 2020)

Categories: Actualités, CLUB

Laissez un commentaire