CAC 26 – 17 SCN

Qualifié de match des mal-classés de la poule, la rencontre qui s’est disputé samedi soir, sous les projecteurs du stade Adrien Alary promettait l’enfer au vaincu et la relance au vainqueur. Ne cédant pas à la superstition après leur défaite en nocturne en ouverture de championnat, les dirigeants cacistes avaient décidé de renouveler l’expérience en faisant jouer le derby un samedi soir. Avant la rencontre, tous les voyants étaient au vert avec une météo annoncée idéale pour le spectacle promis et un nombre conséquent de couverts réservés pour le banquet d’après-match.

Les deux équipes croyaient en leur bonne étoile : Castelsarrasin après avoir engrangé leur première victoire lors du match précédent, Négrepelisse après avoir fait très sérieusement douté Pamiers lors de la même journée. Toutefois, une nouvelle fois, ce sont bien les locaux qui supportaient la plus grosse pression au moment du coup d’envoi. Donnant le coup d’envoi contre un violent vent de face, les locaux ne se sont toutefois pas laissés envahir par le stress et à plusieurs reprise, Kiri Mariner concentrait les efforts défensifs des visiteurs.

Toutefois, à la 16ème, le Samoan prenait un intervalle et servait Jules Bertrand surgissant, comme à son habitude plein fer à hauteur pour aller finir derrière la ligne. Puis, le premier acte demeurait assez équilibré, les artilleurs se répondant avec justesse et les Négrepelissiens profitant de l’appui d’Eole. Les citrons étaient ainsi atteints sur le score étriqué de 10 à 9 pour Castelsarrasin.

A la reprise, malgré l’infériorité numérique, les locaux reprenaient le large grâce à un essai que Dunlop ne devait qu’à lui-même et sa vista. S’ensuivait un gros cafouillage sur une pénalité rapidement jouée par les visiteurs qui surprenaient les cacistes pas qui faisaient une nouvelle fois preuve de déconcentration.

Heureusement Hugo Boué remettait les pendules à l’heure en allant aplatir le cuir à dame après une poussée rageuse de tout son pack.

Au final, Nègrepelisse repart sans le bonus défensif, mais Castelsarrasin ne prend pas non plus le bonus offensif, alors que l’un et l’autre ont tenu cet objectif à portée jusqu’au coup de sifflet final.

Ainsi se terminaient donc les débats et la fête pouvait reprendre sous le chapiteau monté pour l’occasion.

De son côté, la réserve par 45-0 et les cadets sur le score de 7-6 se sont imposés respectivement face à Nègrepelisse et Cahors. Les juniors ont dus s’incliner face à ces même cadurcins sur le score de 9-11.

Categories: Actualités

Laissez un commentaire